La choucroute alsacienne obtient (enfin) son IGP

Le 3 juillet dernier, nombreux étaient les alsaciens ravis d’apprendre que la choucroute alsacienne avait enfin reçu son IGP (indication géographique protégée). Enfin notre fameuse choucroute allait être protégée et nous, consommateurs, également.

chou à choucroute labellisé IGPQu’est-ce qu’une IGP?

Une IGP permet de protéger un produit spécifique relié à un territoire dans lequel il est produit et/ou transformé et/ou élaboré. Cela fait près de 20 ans que les producteurs alsaciens cherchent à valoriser leur produit et leur savoir-faire. En effet, il a fallu prouver le lien étroit entre la choucroute et l’Alsace.

La choucroute alsacienne

Produite chez nous depuis le Moyen-Age, elle est spécifique par la longueur de ses filaments, sa couleur (blanche à jaune clair), sa très faible acidité et surtout son mode de fermentation naturel où seul le gros sel est utilisé.  Tous ces points sont repris dans le cahier des charges que se doivent de suivre les producteurs.

IGP, que du positif?

Il existe malheureusement un revers à cette jolie médaille. Pour les producteurs tout d’abord, car s’ils veulent pouvoir utiliser l’appellation « Choucroute d’Alsace », ils sont maintenant contraints d’adhérer à l’organisme de défense et de gestion qui gère la dénomination alors qu’ils récoltent et transforment en Alsace.

Pour nous consommateurs ensuite, car une hausse de prix est à craindre mais surtout cette IGP ne garantit pas réellement l’origine du chou, en effet tant que le produit est transformé en Alsace, il peut venir d’Allemagne ou de Pologne comme c’est le cas actuellement…

choucroute garnie alsacienne

Nous voici donc à nouveau face à label devant encadrer une production et donc rassurer le consommateur mais qui au final par des subtilités de textes laissent les plus gros producteurs agir comme bon leur semble et semant le trouble…

Ce qui nous encourage nous, Alsace Saveurs, à continuer à privilégier les circuits courts et les petits producteurs.